En chemin vers une parentalité consciente

Si je choisis d’inaugurer ce blog en parlant de parentalité c’est bien parce que ce « thème » me tient particulièrement à cœur.

Au panthéon des expériences de vie signifiantes être maman à une place de choix.

Et si il y a bien un sujet sur lequel le terme chemin fait sens pour moi c’est bien celui-là !

Chemin tout tracé

Chemin de traverse

Détour

Raccourci

Chemin initiatique

Chemin hors-piste

Route Nationale

Chemin balisé

parentalité chemin de conscience

Oui je me sens en chemin…

Et non je refuse l’étiquetage. Entendons-nous bien je ne juge personne, s’auto-étiqueter c’est aussi porter en avant ses valeurs profondes…montrer à la face du monde ce qui fait sens pour soi.

Ce qui fait sens pour moi aujourd’hui, ici et maintenant, c’est mon chemin vers une parentalité consciente.

Après avoir emprunté l’autoroute de l’éducation traditionnelle et subi quelques carambolages destructeurs (pour tous), j’ai emprunté quelques temps les routes Education Non Violente, éducation bienveillante, éducation positive. Enfin j’ai essayé ! Portée par de magnifiques rencontres par le biais entre autres de l’association AlterNative en Gironde, par des lectures, j’ai avancé pas à pas. Au départ j’ai fait un sprint d’ailleurs, j’ai abandonné presque du jour au lendemain la marche traditionnelle, je l’ai renié, et je me suis oubliée sur la route « bienveillance envers mon enfant ». Rapidement cet enfant m’a mis face à mon propre cul de sac : avant d’espérer accompagner l’autre à exprimer ses émotions, ses besoins… déjà fallait-il que j’ai conscience de mes propres émotions et besoins. Comme dit le proverbe « Charité bien ordonnée commence par soi-même ». Alors j’ai démarré mon chemin initiatique, celui de la route vers soi qui n’a pas de fin. Je me suis parfois perdue sur le sentier du MOI MOI MOI. Parallèlement je me suis engagée dans des sous-bois alternatifs. J’ai sillonné entre tous ces chemins en espérant faire du mieux que je pouvais. Bref j’en ai fait des tours et des détours….Et ce n’est pas finit !

Peu importe le sigle, le balisage, ce que je voulais, ce que j’essayais c’était vivre une parentalité juste et confortable pour mes enfants et pour moi-même. Avoir conscience de l’impact de mes gestes et de mes paroles. Conscience de l’autre en face, sur son propre chemin, avec ses propres capacités et difficultés. Conscience de soi, mes failles, mes blessures, mes valeurs profondes, mes manques, mes espoirs. Connaissance d’outils et conscience que ce ne sont que des outils.

Alors voilà au final je n’y arrive pas.

Pas toujours en tout cas.

Pas aussi bien que ce que je voudrais.

Mais je cherche, je réfléchis, j’expérimente, je travaille sur moi.

Et surtout je me pardonne cette imperfection.

(Je me pardonne même mes velléités de perfection à grand renfort de culpabilité)

J’ai accepté le cheminement. Je me rends compte que j’ai des kilomètres derrière moi, et que le chemin parcouru ne s’efface pas, il fait trace. Oh parfois je peux réemprunter le même chemin sinueux qui ne mène nul part, mais je le reconnais vite, je le quitte rapidement. Et je vais de surprise en surprise. C’est un cheminement sans queue ni tête. Il peut être aussi joyeux que tortueux. Il est multiple. Il a toutes les formes et toutes les couleurs. Souvent je croise d’autres pèlerins et nos échanges m’enrichissent. Il est vivant, changeant et je lui en suis reconnaissante !

parentalité chemin de conscience

Pour conclure…

Des blogs sur la parentalité, il y en a, il y en a des tas. Celui là n’en ai pas un. C’est un blog d’inspiration : mon chemin vers une parentalité plus consciente m’inspire et m’enrichit. Alors en toute humilité, dans cette section je partagerai des chemins de lectures, d’activités, de réflexions, des coups de coeur pour d’autres…en espérant que ces balades participent à votre propre cheminement.

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *